Espagne demande à la CE de continuer à surveiller l’impact de la veto russe sur les marchés

 En noticias
 In noticias
 Dans noticias
 A noticias

Espagne demande à la CE de continuer à surveiller l’impact de la veto russe sur les marchés

Ministre de l’Agriculture, Isabel García Tejerina, appels “prendre des mesures pour rééquilibrer les marchés suivants l’interdiction d’exportation”.

Espana veut la Commission européenne (CE) continuer à surveiller l’impact du veto russe sur les exportations de chacun des fruits et légumes touchés, a déclaré aujourd’hui le ministre de l’Agriculture, Alimentaire et Environnement, Isabel García Tejerina.

La question a été discutée lors d’un conseil des ministres européens de l’Agriculture, où allez-vous faire “équilibre” des mesures prises après six mois de veto russe et “CE signaler l’état de la situation”, García Tejerina dit à son arrivée à la réunion.

En particulier, on le verra “quand à envisager un secteur est en crise, quels sont les indicateurs que nous avons et si des mesures à ce jour ont été suffisantes”.

Dans ce contexte,, Il a expliqué que l’Espagne va réitérer aujourd’hui “que quand il ya une situation difficile sur le marché russe avec nos producteurs, qui ne ont rien à faire, qui ne sont pas liés à cette, doit avoir couvert leurs besoins avec des mesures extraordinaires”, dit le propriétaire de l’Agriculture.

“Nous devons prendre des mesures pour assurer que les marchés sont rééquilibrés (…) après l’interdiction de l’exportation de produits vers la Russie”, dit-il.

“Nous pensons qu’il ne faut pas cesser de surveillance des marchés, chacun des produits concernés et de la même manière prendre des mesures en conséquence”, Ministre expliqué.

Les mesures prises à ce jour “ne ont pas été aussi mis en œuvre dans les différents États membres”, explique García Tejerina, ajoutant que selon les informations fournies par chaque pays, CE devrait analyser la situation “à améliorer les mécanismes de marché qui ont été exécutés ces mois”.

Depuis l’embargo imposé par Moscou en Août 2014, CE a encouragé des mesures pour soutenir les marchés pour les fruits, les légumes et les produits laitiers.

L’aide a été donnée, entre autre, producteurs de pêches et nectarines, ainsi que petite orange et d’agrumes, et la pomme, Poire, tomate, poivre, concombre, Carotte, prunes, raisins de table et les kiwis.

source:mrciaeconomia.com

Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Share on LinkedIn

Laisser un commentaire

*

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire

Laisser un commentaire